Clearstream : qu'est-ce qu'on s'amuse ! ...

Publié le par MDV

Tandis que la chaîne d'infos en continu LCI annonçait ce matin qu'il n'y avait jamais eu de corbeau dans l'affaire Clearstream et que les lettres avaient été directement remises par Gergorin au juge Van Ruymbeke, ce dernier préparait une contre-offensive .Il vient de "démentir formellement"


avoir négocié avec Jean-Louis Gergorin l'envoi de listings anonymes de personnalités détenant des comptes à Clearstream, suite à un entretien informel entre les deux hommes en avril 2004 à Paris.»

''
C'est une nouvelle rumeur à laquelle j'apporte un démenti formel. Je n'ai jamais rien négocié", a déclaré le magistrat jeudi à l'Associated Press.

Comme preuve de ses assertions, LCI cite un procès verbal rédigé par le juge Jean-Marie d'Huy. Selon la chaîne, Renaud Van Ruymbeke aurait confié oralement ces informations à son collègue, chargé d'identifier le ou les corbeau(x) qui ont adressé une liste de personnalités qui auraient bénéficié de rétro-commissions dans l'affaire des frégates de Taïwan.

Cette entrevue, qui a eu lieu la semaine dernière, a donné lieu à un procès-verbal rédigé par Jean-Marie d'Huy le 9 mai, rapporte LCI, qui dit avoir eu accès au document.

Selon la chaîne, ce procès-verbal rapporte qu'il «a été convenu» entre Renaud Van Ruymbeke et Jean-Louis Gergorin que ces informations lui seraient «transmises par la voie anonyme». L'avocat de M. Gergorin «s'est rendu par la suite au pôle financier et a remis en mains propres à M. Van Ruymbeke la première lettre anonyme. (...) Cet avocat a également précisé que d'autres envois anonymes suivraient prochainement».

A la suite d'un article publiée mercredi par «Le Canard enchaîné», l'avocat Thibault de Montbrial avait reconnu mardi avoir mis en relation le juge Van Ruymbeke et M. Gergorin à la demande de ce dernier. Mais il a démenti «de la manière la plus formelle avoir remis la moindre lettre au juge Van Ruymbeke» concernant cette affaire.

Le garde des Sceaux Pascal Clément a demandé au premier président de la cour d'appel de Paris d'entendre les explications du juge Renaud Van Ruymbeke dans cette affaire. (Sources : Google News - AFP)


Ca devient de plus en plus piteux, cette affaire ... ;-)

A lire : L'Express.

Publié dans France-actualités.

Commenter cet article