DSK rend hommage à Sarkozy.

Publié le par MDV

"L'adversaire n'est pas n'importe qui : l'homme est puissant, c'est un combattant redoutable, il est compétent et il sait débattre."


Dominique Strauss-Kahn ne se fait visiblement pas d'illusions sur Nicolas Sarkozy. On doit au moins lui reconnaître cette lucidité.

Là où le malheureux est par contre complètement à côté de la plaque, c'est quand il tente de lancer : "DSK = le meilleur contre Sarko !"

Après la claque mémorable qu'elle reçut en 1981, la Droite a mis plus de vingt ans à accoucher d'un Sarkozy. Qu'on aime ou qu'on n'aime pas ses procédés, le personnage est un teigneux et un sacré combattant. (Avez-vous déjà vu un fox-terrier se cramponner au cou d'un berger allemand jusqu'à ce que ce dernier agonise ? Eh ! bien, Sarko a tout du fox-terrier.)

Après le cuisant échec qui fut le sien en 2002, il reste donc à la gauche une autre vingtaine d'années à effectuer pour se dénicher son propre Sarko.

Je doute cependant qu'elle le trouve dans la Vieille Garde, qui a fait son temps.

Commenter cet article

MDV 15/05/2006 10:48

Il ne reste plus que dix mois (à peu près) pour départager tout le monde.Je maintiens que la Gauche (dans son ensemble) n'a pas de personnalité susceptible de rassembler ses électeurs derrière elle, comme ce fut le cas en 1981 avec Mitterrand - qui, lui, avait failli se noyer en 1968 et qui sortait tout juste de la grande baignade des législatives de 1978.Quant au programme ...Sans commentaires.Cordialement :MDV ;O)

borneo 15/05/2006 09:47

Je ne partage pas ton sentiment.Sarko apparait à la droite comme l'ultime recours dans la décomposition actuelle. Le sauveur du désastre annoncée: se retrouver dépendant de l'extréme droite ou battu par la gauche.Mais a force de vouloir préserver le mandat de Chirac jusqu'au bout, il se noyera avec le régime.