L'art du Bien-Naître.

Publié le par MDV

[...] ... Je suis né la nuit du 15 au 16 janvier 1675, de Claude, duc de Saint-Simon, pair de France, etc ..., et de sa seconde femme, Charlotte de L'Aubespine, unique de ce lit. De Diane de Budos, première femme de mon père, il avait eu une seule fille et point de garçon. Il l'avait mariée au duc de Brissac, pair de France, frère unique de la duchesse de VilleroY. Elle était morte en 1684, sans enfants, et depuis longtemps séparée d'un mari qui ne la méritait pas, et par son testament m'avait fait son légataire universel. ... [...]

Dès le départ, le ton est donné : à l'instar de tous ceux de sa caste et d'ailleurs de nombre d'enfants de bourgeois à cette époque, Saint-Simon se présente comme s'il n'existait que par ses ascendants.

C'est pratiquement un réflexe qui explique en partie son intérêt, jamais démenti, envers les généalogies prestigieuses. Cool

Publié dans Saint-Simon.

Commenter cet article