Le consternant projet du P.S. sur l'éducation.

Publié le par MDV

Voilà ce à quoi se borne le projet du P.S. - sur lequel aurait planché un certain Bruno Julliard - sur l'éducation de nos enfants et petits-enfants :

Les propositions phares sont la «scolarisation obligatoire à partir de 3 ans», «un service public de l'accompagnement scolaire», un «collège unique pour tous», un «effort budgétaire important en faveur des universités» et le «droit à la formation toute la vie». (Le Figaro)


La scolarisation obligatoire à partir de 3 ans, c'est déjà une idiotie qui va dans le sens de la démagogie - ou plutôt qui croit aller dans ce sens. A 3 ans, un enfant n'est pas près. Cet embrigadement forcé ne me paraît pas meilleur sur le fond que la loi d'étiquetage de Sarkozy.

Le "service public de l'accompagnement scolaire" ? Très bonne idée. Qui va débloquer les fonds ? Qui va titulariser les instituteurs qui attendent leur poste ? Et les surveillants ?

Le collège unique pour tous, qui existe depuis Giscard, tout le monde a vu les piteux résultats qu'il a donnés. Bien entendu, le P.S. ne parle pas du "socle commun" où la Bible aurait droit à son étude ! Rien pour le développement de l'apprentissage des langues, notamment du chinois, rien non plus sur l'existence des fameuses classes CAMIF qui permettent aux enseignants et aux notables de positionner leurs rejetons dans des classes qui n'admettent pas l'échec scolaire : rien pour abolir ces privilèges honteux instaurés avec l'accord des syndicats dans les années 70 !

Quant à l'"effort important envers les universités", il est certes indispensable mais si la gauche n'a rien fait en ce sens pendant les 14 années où elle détint le pouvoir, pourquoi le ferait-elle aujourd'hui ? D'autant qu'elle vise une fois de plus à ignorer la source d'une bonne scolarité : le primaire et le collège.

Enfin, en ce qui concerne les "stages de formation" des enseignants eux-mêmes, bon, je ne veux pas être méchante mais tout de même, il faut bien dire que certains passent leur vie scolaire à ça, sans que leurs élèves aient de remplaçant attitré !

Bravo enfin à la formule "le droit à la formation toute la vie" qui ne sert, une fois de plus, qu'à masquer le spectre du Chômage ! Tous ces cycles de "formation" qui permettent de verser provisoirement un bien maigre salaire aux "formés" et surtout à épurer tout aussi provisoirement les listings des chômeurs !

Avec la Gauche au pouvoir en 2007, rien ne changera, bien au contraire. Ils n'ont oublié qu'une seule chose : c'est que le monde qui entoure leurs kadors, lui, a changé - et pas en bien.



 

Publié dans France-actualités.

Commenter cet article