Anti-sémitisme prétendu de Jean Ferrat : le comble est atteint ! (II)

Publié le par MDV

Meir Weintrater, directeur de l'Arche, affirme en effet que "Jean-Pierre" ou "Natacha" ne sont pas des prénoms juifs. Messidor a le plaisir de le citer in texto :

« Je vais vous donner un exemple qui m’a frappé. La chanson « Nuit et brouillard », décrit les victimes des gens qui sont dans des « wagons plombés » et dit : « Ils s’appelaient Jean-Pierre, Natacha ou Samuel, Certains priaient Jésus, Jéhovah ou Vishnou D’autres ne priaient pas mais qu’importe le ciel Ils voulaient simplement ne plus vivre à genoux ».

Les deux derniers vers évoquent les résistants, essentiellement les résistants communistes, puisque c’était la mouvance à laquelle appartenait Jean Ferrat.

Dans les deux premiers vers, Natacha fait référence à l’Union Soviétique, Jean-Pierre, on comprend aussi. Le seul moment où l’identité juive apparaît est dans Samuel et Jéhovah. Quant à Vishnou, on suppose que c’était pour faire la rime. Aujourd’hui, un tel texte serait attaqué pour négationnisme implicite."

On remarque tout de suite :

1) que pour Weintrater, seuls les juifs ont le droit de porter des prénoms juifs aussi courants que ... David ou Simon, par exemple. Mais que fait-il des autres qui les portent et qui ne sont pas juifs ? Va-t-il leur imposer une taxe pour usage abusif de prénom israélite ? Et Albert Einstein, par exemple ? M. Weintrater peut-il le revendiquer comme d'origine juive parce que Albert, en tant que prénom, ça sent plutôt son saxon ... Tout comme "Frieda", tel que Frida Kahlo aimait à orthographier son prénom, ça fait très germain alors que son père était bel et bien juif ...

2) que, du coup, il devient clair qu'un juif qui aurait l'idée d'appeler son fils François (par exemple) est un traître, en tous cas pour M. Weintrater et ses pareils. Le Dr Proust, qui prénomma l'un de ses fils Marcel, est donc un traître - et son écrivain de rejeton aussi, voilà ! Indignes tous deux de l'ethnie juive, telle que la souhaite M. Weintrater

3) et que, par conséquent, les juifs comme M. Weintrater ne sont ni plus ni moins que des racistes, tout aussi répugnants par leur mode de pensée que le sont leurs homologues islamistes ou ... FN.

Publié dans Indignations.

Commenter cet article